PromoVoyage
Accueil  / Afrique / Côte d’Ivoire
encadre illus encadre

Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire fait beaucoup parler d’elle, depuis les années quatre-vingt-dix, pour les turbulences politiques, religieuses et sociales qui la traverse, débouchant régulièrement sur des états de guerre civile. Pourtant, ce pays jeune et en plein essor économique reste, en dehors de ces périodes, une destination touristique de choix, l’occasion de découvrir les paysages somptueux du golfe de Guinée et un fascinant patchwork de cultures.

Pays moyen en taille, mais moteur d’un point de vue économique et politique, de l’Afrique de l’Ouest, la République de Côte d’Ivoire est entourée par le Libéria et la Guinée à l’Ouest, le Mali et le Burkina Faso au Nord, le Ghana à l’Est. Abidjan, sa capitale économique (Yamassoukro est capitale administrative), est bâtie sur l’Océan Atlantique.

La Côte d’Ivoire a été durablement marquée par la présence française : protectorat entre 1843 et 1893, colonie par la suite, le pays a acquis son indépendance le 7 août 1960. Le français y reste la langue officielle, et l’on y commerce en franc CFA. L’activité y est essentiellement basée sur la production de café et de cacao, et leur export vers les pays occidentaux.

Le pays connaît deux voire trois zones climatiques : subéquatoriale le long de la côte, tropicale dans la région médiane et forestière, soudanais au nord. Les deux premières sont caractérisées par des taux d’humidité très fort et des précipitations abondantes ; elles connaissent une alternance de saisons sèches et de saisons de pluies, et ne de distinguent que par les amplitudes thermiques, beaucoup moins importantes au sud. Le climat de type soudanais s’étend lui au nord, dans une région de savanes ; il y pleut beaucoup moins et les variations thermiques sont journalières ; l’harmattan y souffle de décembre à février.

La multitude d’ethnies qui cohabitent en Côte d’Ivoire (plus d’une soixantaine) en font un lieu riches de traditions, de croyances religieuses, d’arts et de coutumes culinaires. De quoi émerveiller tous vos sens, du Nord au Sud du pays ! Le voyageur pourra se faire une bonne idée de la diversité artistique du pays au Musée National des Civilisations de Côte d’Ivoire, à Abidjan, où il admirera masques et statues, sculptures sur bois, poteries, bijoux... provenant de chaque région. Il goûtera aussi avec plaisir aux plats nationaux que sont le foutou, une pâte d’igname ou de banane plantain accompagnant les viandes (volaille principalement) et les poissons en sauce, ou encore l’attiéké, semoule de manioc. Retenez toutefois que la cuisine ivoirienne est généralement très épicée !

Trois villes sont incontournables : Abidjan, évidemment, aux allures occidentales, les quartiers du Plateau et de Yopougon, la cathédrale Saint-Paul ; Yamassoukro et sa célèbre Basilique Notre-Dame-de-la-Paix, plus grand bâtiment chrétien du monde qu’a fait édifié Félix Houphouët-Boigny, premier président du pays à son indépendance ; enfin, Grand Bassam et ses superbes résidences coloniales en bois.

Côté pratique :

- Déplacements
Les routes existent principalement dans le sud du pays, et ne sont pas toujours en bon état. En effet, 80 % du réseau a plus de 15 ans, et une faible proportion est bitumée. Le moyen le plus sûr de voyager reste les transports en commun, et les liaisons entre les grandes villes sont assurées par bus. La location de voiture peut aussi être envisagée.

- Formalités administratives
L’entrée de tous les étrangers en Côté d’Ivoire est hautement réglementée : toute personne entrant sur le territoire doit avoir obtenu un visa auprès d’une Ambassade ou d’un Consulat de Côte d’Ivoire dans son pays d’origine et doit bénéficier d’un certificat international de vaccination.

Il est fortement recommandé de consulter un médecin avant un voyage en Côte d’Ivoire et d’être vacciné contre la fièvre jaune (obligatoire), mais aussi le tétanos, la poliomyélite, la diphtérie, la fièvre typhoïde, les hépatites A et B. Il convient aussi de recourir à des mesures de protection contre le paludisme. Enfin, une clause de rapatriement sanitaire dans votre contrat d’assurance maladie peut, en cas de grave incident, s’avérer utile.

Sur place, respectez une hygiène alimentaire stricte : évitez d’absorber des produits alimentaires peu cuits et faites attention à la qualité de l’eau que vous buvez.

La Côte d’Ivoire en bref

Population : 23 202 000 hab. (chiffres 2012)
Capitale : Yamassoukro
Principales villes : Yamassoukro, Abidjan, Grand Bassam
Monnaie : Franc CFA
Langues officielles : Français
Statut : République présidentielle

agoranet